Mea Culpa (et agrega culpa aussi)

L'agreg' est une grosse bête chronophage et insatiable.

Voilà, tout est dit, voilà pourquoi (Pourquoi, pourquoi, pourquoiiii?) ce silence.

Le cœur du blog s'est ralenti, de plus en plus, jusqu'à n'émettre que de faibles battements, telle une marmotte hypothermique en hibernation, lassée des suites de métaphores pour exprimer mon désarroi à expliquer pourquoi j'étais pas là alors que c'est moi qui décide d'abord hé.

Voilà voilà.

On va donc faire comme si on avait rien vu, et consacrer un peu plus de temps à ce blog, au milieu de la préparation des oraux de cette satanée agreg', accrochée à moi, comme une tique à son scout.

Genre, j'ai plus le temps de dessiner, c'était un loisir, et maintenant, j'en ai simplement plus le temps, et l'envie s'est estompée, pour l'instant j'espère. Mais j'ai envie d'écrire, de déblatérer, d'ouvrir ma gueule, de dire des conneries. Bref, j'ai envie d'être un blogueur de plus. Alors le dessin, pas de retour pour tout de suite, mais un paquet de projets, liés à la BD, au comics etc. bref, vous verrez.

Pardon pour c'préambule foutraille.



vendredi 11 avril 2014

Boutin, l'abomination (oups, rien de personnel hein!)



En ce moment Christine, elle débloque un peu, elle dit des mots, elle sait pas trop pourquoi ils blessent, mais bon, c'est la faute à nous qu'on a pas bien compris ce qu'était une abomination. Alors moi j'dis, dire des choses qui blesse c'est bien un truc d'ignoble personne. Mais n'y voyez rien de personnel Christine, rien de personnel, vraiment.

http://www.sos-homophobie.org/article/des-mots-qui-insultent-qui-blessent-et-qui-tuent-0

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/04/11/l-inter-lgbt-porte-plainte-contre-boutin_4399857_3224.html



1 commentaire:

Si tu as cliqué là, c'est que tu veux laisser un commentaire. Alors c'est vraiment cool, merci à toi! Si tu n'as pas de compte Google, clique sur "Nom/Url" et ajoute un nom ou sur "Anonyme". Quoique tu écrives, ça sera funky! (enfin, évite les insultes et autres frivolités, je te retrouverai.)